Le travail présenté ici est une série, petit inventaire plastique, non exhaustif et en devenir de la représentation du corps féminin. A partir de photographies anciennes, j’ai abordé la notion de (re)production, de multiplication de ces images. L’exposition du corps, pris au sens large, m’a conduit à fragmenter mes tableaux, à travers plusieurs mises en scène, plusieurs points de vue, plusieurs techniques, jouant sur des focales picturales diverses. Mais au delà, cet inventaire fragmenté exprime le corps féminin éclaté, parfois blessé. L’économie de couleur par l’emploi du noir et blanc, permet, je crois, en dépassant la simple exploitation de la représentation du corps, de définir une écriture réaliste, néanmoins positive de la vie et de l’esprit, donnée à voir.